Bali: Tulamben, Ubud et Nusa Lembongan

Par Damien. Click here for Emma’s post, in English. Et cliquez ici pour l’album.

L’équivalent d’un saut de puce en avion (merci les low-cost asiatiques!), et nous voici dans un tout autre monde. Après la pauvreté omniprésente de Bornéo, et les relative complications pour organiser nos trajets sur cette île qui nous a semblé avoir misé sur l’huile de palme plus que sur le tourisme, on arrive aujourd’hui sur un petit paradis bien connu des touristes et organisé en conséquence, réglé comme une montre suisse (enfin plutôt une contrefaçon, quand même..), en commençant par son vaste aéroport moderne, près à engloutir les flux incessants de passagers venus des quatre coins du monde en quête de soleil, de sable chaud et de détente: bienvenue à Bali, la plus célèbre des îles d’Indonésie!

DSCF6833

Sans perdre une seconde, on évite la ville principale de Kuta, qui a plutôt une réputation festive auprès des “adulescents” fraîchement diplômés (donc assoiffés), et on part en direction du Nord-Est de l’île, à Tulamben pour être précis, dans une région connue pour ses nombreux spots de plongée. Un bref coup d’oeil à notre album photo et vous l’aurez compris, c’est le but principal de notre séjour ici: plongée, plongée, scuba, et plongée!

vlcsnap-2014-06-30-06h10m55s154

vlcsnap-2014-08-18-16h58m16s146

On trouve une petite école, Dive Concepts, accessoirement française, qu’on recommande vivement, tant par les prix attractifs que par l’attitude à la fois relaxe et professionnelle des moniteurs. Non, ce n’est pas parce-que c’est moins cher qu’il y aura une mauvaise surprise!
On commence donc notre deuxième niveau de plongée (advanced open water), et on découvre entre deux exercices la beauté des paysages sous-marins de cette îles volcanique: le sable est noir, la visibilité excellente, la faune riche et dense, les sourires larges à en laisser passer l’eau de mer aux commissures!

vlcsnap-2014-06-30-06h13m15s31

Emma apprend à gérer sa respiration, si bien qu’elle se débarrasse de sa ceinture de 7 kilos qui la rassurait jusqu’alors. On termine par une plongée sur l’épave de l’USS Liberty, un des spots les plus populaires de Bali.
Une plongée en épave, c’est aussi l’occasion de découvrir le passé d’un navire.

USS Liberty

Ici l’histoire de ce cargo américain commence à la fin de la première guerre mondiale, où sa première mission fût d’acheminer des chevaux de New-York vers Brest.
Elle sera ensuite utilisée par des compagnies privée entre les guerres, puis en 1942, alors qu’elle achemine des rails de chemin de fer vers la Philippines, les japonais la frappe d’une torpille (“D-7?” – “Touché!”), et elle sera remorquée puis finalement abandonnée sur la plage de Tulamben puisqu’elle avait trop pris l’eau pour continuer plus loin.

20 ans plus tard, alors que le cargo se dore la pilule au soleil sur la plage, le volcan voisin fait des siennes, et la coulée de lave fait glisser l’épave à 30m de profondeur, le haut du cargo lui étant accessible à quelque mètres seulement de profondeur, en faisant donc également un excellent lieu de plongée en simple masque/tuba. 20 années de corrosion avant immersion, c’est la recette parfaite pour permettre à toute une faune sous-marine de se développer rapidement sur le métal poreux, et redonner vie à cette épave qu’on se presse d’explorer aujourd’hui. Une première pour nous, avec des sensations fortes à chaque passage à l’intérieur du navire!

vlcsnap-2014-06-30-06h29m47s56

vlcsnap-2014-06-30-06h44m30s224

Après une traversée au milieu des rizières, on s’arrête pour notre deuxième étape sur Bali, la ville d’Ubud, centre culturel et historique de cette l’île assez singulière dans l’archipel, avec une population Hindou qui est restée attachée à d’ancienne tradition, alors que le reste de l’Indonésie est musulman dans sa grande majorité.

DSCF6647

La religion est ici très présente, avec des offrandes quotidiennes aux différents dieux, attention donc où vous mettez les pieds, les trottoirs servant également d’autel où est déposé la nourriture pour les dieux dans des petits paniers de feuilles de palmiers tressées, et où brûlent en permanence les bâtons d’encens, en particuliers aux carrefour dangereux, une belle leçon de prévention routière.

DSCF6835

On range les combis, et on sort les tapis, car la semaine ici s’annonce intensive, avec une découverte du yoga, dans une charmante école d’Ubud (Yoga Barn).
J’en vois déjà certains sourire à l’idée de me voir méditer en position du lotus, mais les plus informés d’entre vous savent déjà qu’il y a une foultitude de formes de yoga, des plus sportifs aux plus “méditatifs”. J’étais d’ailleurs déjà ressorti en nage de ma première expérience en Inde…

[acruisingcouple.com]

[acruisingcouple.com]

Je dois malgré tout avouer qu’en ce qui me concerne, l’intensité de cette semaine à Ubud est plutôt concentrée sur le levé de coude dans les différents bars de la ville qui projettent les matchs de la coupe du monde de football, l’occasion de nombreuses rencontres enrichissantes et conviviales, typique ce cet événement que j’apprécie tous les quatre ans, malgré mon intérêt tout relatif quant au sport en question…

avant

Décalage horaire oblige, je rentre tard, voire (en cas de prolongation et tirs au but) au petit matin, alors qu’il fait déjà jour, et je croise Emma qui se lève pour partir vers son premier cours de yoga. Une semaine au rythme décalé, dont on profite tous les deux à notre manière!

Troisième et dernier arrêt, la petite île voisine de Bali, Nusa Lembongan, qui est connue pour être un des meilleurs endroits de la région pour observer les immenses poissons lune, mais malheureusement c’est pas la saison pour nous. Pas de surprise, nous étions au courant, et c’est pour espérer croiser un autre petit poisson que nous avons choisi cette île…

vlcsnap-2014-08-18-16h36m12s51

On part donc à la recherche de cet illustre habitant de l’île. Les courants sont assez forts, la plupart des plongées sont donc en dérive, et on aura la chance d’apercevoir quelques-uns de ces poissons mythiques, d’environ 3 mètres d’envergures pour les spécimens rencontrés, mais pouvant atteindre jusqu’à 9 mètres dans certains endroits du globe: les fascinantes raies manta!

vlcsnap-2014-08-18-16h37m38s213

vlcsnap-2014-08-18-16h46m13s202

Nusa Lembongan est aussi un petit paradis incroyablement paisible, avec moins de foule que sa grande soeur Bali, et on prend quelques jours pour la découvrir, avec bien sûr de nombreuses plongée masque/tuba, en particulier au de l’île où on recommande particulièrement les sorties près de la mangrove!

vlcsnap-2014-08-18-16h34m01s7

vlcsnap-2014-08-18-16h11m28s71

Je mets mon réveil à 2H du matin pour voir la demi-finale à l’unique bar de l’île que diffuse les matchs. J’ai un peu de mal à me réveiller, j’arrive donc après les 30 premières minutes du match. L’écran est un peu flou, mais j’ai beau me frotter les yeux, il y a bien déjà 5 buts pour l’Allemagne, et 0 pour le Brésil, alors que je n’ai manqué que la première demi-heure!

après

Un match incroyable dont je me souviendrai toujours, autant pour le scénario improbable que pour le cadre idyllique de Nusa Lembongan, une île que l’on conseille chaudement!

DSCF6743

DSCF6768

On pourrait facilement se laisser porter par les courant de Bali quelques jours de plus, mais il est déjà temps pour nous de s’envoler pour un autre archipel. Après l’Indonésie, place aux Philippines!

Advertisements

Any comment welcome!

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s