Parc national de Yala

Par Damien. Click here for Emma’s Yala. Et les photos sont ici!

Après le triangle culturel, nous arrivons maintenant au Sud-Est du Sri Lanka, à Tissamaharama (que tout le monde ici appelle Tissa, ça tombe bien), aux portes du parc national de Yala.

S0511087

Le tuk-tuk nous amenant ici depuis notre dernière escale tombe en panne, et après de nombreuse tentatives infructueuses de démarrage à la poussée, on attendra près d’une heure qu’une nouvelle bougie nous soit délivrée.

DSCF0209

Les voisins sortent par curiosité, et déposent des chaises pour qu’Emma puisse s’assoir, une énième expression de la gentillesse omniprésente au Sri Lanka.

DSCF0212

Reconnaissant pour notre aide aux tentatives de démarrage et pour notre patience, le chauffeur nous ballade autour de Tissa, recommandant un bon restaurant, nous obtenant un bon prix pour une chambre dans l’auberge de son frère, ce dernier nous orgnisant le safari dans le parc le lendemain, et pour un massage dans le salon de soins Ayurveda (médecine traditionnelle srilankaise) tenu par sa soeur, on a donc un joli programme organisé en moins d’une heure, tout ça grâce à notre chauffeur et sa famille!

DSCF0223

On part donc très tôt pour arriver au lever du jour au parc national de Yala, le plus visité de l’île, pour une journée de course-poursuite avec les nombreux autres 4×4. Lorsqu’un animal a été repéré, les chauffeurs préviennent leurs “associés”, et les accrochages entre les Jeeps ne se jouent alors souvent qu’à quelques centimètres près, les chauffeurs manœuvrant sur les sentiers accidentés en dehors desquels les véhicules ne sont pas autorisés.

S0130264

Au jeu de celui qui se trouve au plus près de l’action, on est pas trop mal puisqu’on se retrouve à moins de 10m d’un léopard qui traverse nonchalamment entre deux buissons.

S0160271

A l’image de ce léopard qu’on a la chance d’observer de si près, les animaux du parc n’ont pas l’air d’être perturbés par ce ballet motorisé, qui n’est autorisé que sur 2 des 5 “blocs” du parc, les autres restants totalement interdits aux visiteurs.

Entre les chacals, les buffles, les crocodiles, les magnifiques paons faisant la roue, et bien sûr les éléphants, le parc nous étourdit d’images sublimes qui nous font vite oublier que ces animaux sauvages se porteraient aussi bien sans les hordes de curieux touristes dont nous sommes, qui financent par ailleurs leur protection autant qu’ils les dérangent.

DSCF0230
DSCF0237
S0421076
S0840394
S0730362

Après tant d’émotions, la journée se termine comme prévu pour une séance traditionnelle d’Ayurveda, entre massages, bain de vapeurs et huile bizarre qu’on nous fait couler sur le front, dont Emma ressort fraîche et détendue, moi pas vraiment convaincu.

DSCF1122

Advertisements

Any comment welcome!

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s