Au pays de Kandy, du pic d’Adam, et de la fin du monde

Par Damien. Click here or here for Emma’s posts. Et ici ou ici ou encore ici pour les albums photos!

Après une mise en bouche à Colombo, on saute à bord de notre premier train srilankais, en première classe s’il vous plaît, le train étant déjà complet, ça nous apprendra à nous y prendre à la dernière minute alors qu’on voyage un samedi… Car ici même quand un train est complet, on peut toujours trouver une place mais en payant 10 fois le prix pour embarquer à bord d’un wagon géré par une des compagnie privées qui proposent leur service de “luxe”, à savoir une clim trop forte et un sandwich tout sec.

DSCF9631

Nous voici maintenant à Kandy, au coeur des traditions srilankaise portées fièrement par la population locale, unique et dernier bastion de l’île à avoir résister aux différents empires coloniaux (portugais, hollandais et anglais) jusqu’en 1815 où les anglais ont finalement pris contrôle de la région, simplement car le roi de Kandy de l’époque n’était plus soutenu par le peuple, qui ont donc laissé la porte ouverte aux rosbifs.
Dès la descente du train, on apprécie la douceur de l’air et sa relative fraîcheur du haut de ses 500m d’altitude, une bouffée bienvenue après l’étouffante Colombo la veille.

DSCF0191

On s’installe à la sympathique auberge McLeod où on retrouve nos amis franco-canado-anglo-zambo-sud-africains Sirini et Chad (oui ils ne sont que deux pour tous ces adjectifs) qui se trouvent par chance en vacances au Sri Lanka pour un retour aux sources, les parents de Sirini étant tout les deux srilankais, pour encore plus compliquer ses origines… quand on pense qu’on nous saoulait encore récemment en France sur l’identité nationale! Notre amie parle d’ailleurs cingalais, et on va donc pendant 5 jours avec eux se laisser confortablement transporter sans se soucier de devoir comprendre un menu dans un restaurant, négocier le prix des chambres, deviner quel bus prendre (et surtout quand en descendre), ou éviter les arnaques aux tuk-tuk!

DSCF9749

On commence donc par la jolie ville de Kandy, avec son grand lac central où nagent d’immenses varans malais, une sorte de crocodile avec une grosse tête de lézard, d’autant plus inquiétants qu’ils sont carnivores!

DSCF9658

Le lac offre une vue imprenable sur l’un des hauts lieux de pèlerinages bouddhistes: le temple de la relique de la dent sacrée, ça fait un peu nom d’épisode d’Indiana Jones non?

DSCF9672

La dent du Bouddha himself y est en effet précieusement conservée, protégée par le temple central dont l’immense toit est recouvert d’or.

DSCF9660

Et pour ceux qui ne s’intéressent pas aux dents des morts, il y a aussi de nombreuses sculptures et peintures, et l’ensemble du lieux baigne dans une douce atmosphère invitant à la méditation, si seulement je possédais le moindre sens spirituel!
En sortant du temple, on tombe sur notre premier éléphant, tristement attaché à une chaîne, mais premier éléphant quand même!

DSCF9711

Le pic d’Adam et ses marches

DSCF9767

On quitte ensuite Kandy vers les hauteurs de Dalhousie, où on a prévu de gravir tous ensemble le pic d’Adam, un autre lieu de pèlerinage bouddhiste (décidément, 2 pèlerinages en 2 jours, et ça se dit athée…) où cette fois il n’est plus question des chicots du Bouddha, mais de son panard, puisqu’une empreinte dans la roche aurait été selon la légende laissée par célèbre moine, à moins qu’il ne s’agisse de Shiva comme le pense les hindous, ou encore d’Adam (d’où le nom du pic) comme l’estiment les musulmans et les chrétiens, mais en tout cas c’est pas juste un trou dans un rocher, non non non c’est une empreinte sacrée ça c’est sûr!

DSCF9794

La tradition est de réaliser l’ascension de nuit, afin d’admirer le lever du soleil, et la vue panoramique à vous couper le souffle, si jamais il vous en restait un peu après les quelques 800 mètres à grimper. Partir de nuit permet aussi de profiter des heures plus fraîches pour gravir les quelques 5200 marches, ou 6000 selon certaines sources, on a pas compté mais après nos courbatures le lendemain je dirais qu’il y en avait au moins 600 000.
On part donc joyeusement vers 2H30 du matin, pour arriver vers 5H30, les doigts dans le nez, et attendre que le soleil décide de se lever, dans le froid matinal qui nous gèle les pieds, déchaussés selon la tradition bouddhiste qui exige la nudité pédestre pour entrer dans un temple.

DSCF9829

D’ailleurs pour de nombreux srilankais c’est toute la randonnée qu’ils font pieds nus, forçant à l’humilité avec nos chaussures moderne amorties et stabilisées.

Par chance le soleil finit bien par se montrer, et l’effort est alors largement récompensé, avec les couleurs glaciaires de l’aube progressivement réchauffées par les premiers rayons lumineux, pendant que les nuages flottant dans la vallée se dissipent pour enfin nous laisser découvrir l’immensité et la splendeur du paysage.

DSCF9878

A l’ouest du pic, on peut maintenant observer l’ombre parfaitement conique de la montagne se dessiner.

DSCF9897

Après une brève cérémonie bouddhiste, on pénètre dans la petite structure protégeant l’empreinte sacrée qui n’est en fait même pas visible, et recouverte d’un drap sur lequel les pèlerins viennent cogner leur fronts.

DSCF9907

Une fois nos extrémités bien réchauffées, et après avoir fièrement sonné la cloche une fois (la tradition veut qu’on la fasse sonner autant de fois qu’on a déjà gravit le pic), il est temps de redescendre avant que le soleil ne soit trop fort, et c’est là que la fatigue et les douleurs articulaires viennent progressivement pimenter l’exercice.

DSCF9926

On arrive tout de même en bas sans trop de casse, contents de cette excellente expérience qui vaut vraiment le coût, à savoir une journée voire deux à marcher un peu en canard.

DSCF9914

Sirini et Chad doivent malheureusement nous quitter, et après un dernier petit déjeuner (bien épicé bien sûr) ils repartent vers Colombo, alors que nous décidons de poursuivre l’exercice physique vers le parc national de Hortons Plains, pour une petite randonnée vers le site de la “fin du monde”, une falaise abrupte avec un panorama magnifique dixit les guides de voyage.

Les plaines d’Horton et la fin du monde

DSCF9970

On pose donc nos valises à Nuwara Eliya (prononcé par les locaux en deux syllabes, dans un son inimitable), car le problème avec la fin du monde c’est qu’elle est difficilement accessible, nous imposant un arrêt dans cette ville somme toute assez inintéressante, pour ensuite partir au petit jour vers le parc, après 1H30 de taxi dans les montagnes.

DSCF0015

La vue du haut des falaise est en effet impressionnante, quoique loin de rivaliser avec le panorama du haut du pic d’Adam selon nous, mais c’est surtout l’ambiance mystique dont est imprégné le parc pendant la randonnée qui nous enchante, les sambars (cerfs asiatique) baignant dans la brume, et la rosée révélant les toiles d’araignées aux géométries parfaites.

DSCF9974

DSCF9987

On croise aussi le symbole du Sri Lanka le magnifique Junglefowl endémique de l’île, curieusement appelé “Coq de La Fayette” en français (j’ai pas le lien, 1000 roupies à celui qui trouve).

DSCF0037

On termine notre séjour dans les montagnes par une soirée improvisée à l’auberge, en compagnie d’un couple de français rencontrés la veille (pas de voyageur sans blog), à discuter avec notre hôte tamoul du racisme envers son peuple, des frasques des politiciens, et des différences entre nos cultures, entre deux gorgées de bière locale ou d’Arrack, une liqueur de noix de coco.

DSCF0061

Dans un itinéraire assez illogique détourné pour le plaisir de cette ascension avec nos amis, on remonte maintenant vers le nord de Kandy, au coeur de ce que les guides touristiques appellent le “triangle culturel”.

Advertisements

Any comment welcome!

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s