Arequipa et le canyon de Colca

Par Damien. Click here for one of Emma’s recipes. Et les photos sont ici!

Après un bref passage au bord du lac Titicaca et une traversée de la mythique Isla del Sol, berceau de la civilisation Inca, nous voici maintenant au Pérou, en commençant par Arequipa, deuxième plus grande ville du pays.

DSCF7006

La principale attraction de la ville est l’immense couvent Santa Catalina ouvert au public dans les années 70, mais à vrai dire le principal critère qui nous a fait venir ici c’est surtout sa proximité avec le canyon de Colca, le deuxième plus profond du monde avec son dénivelé de 3400m, récemment détrôné par celui de Cotahuasi 100m plus profond, qu’on ne pourra visiter faute de temps, ce dernier étant 8H de bus plus loin dans la même région.

Première visite, la clinique…

Mais un autre critère qui nous a convaincu de ce détour par Arequipa, c’est l’altitude, car la ville n’est qu’à 2300m, autant dire presque une cité balnéaire pour nous après les dernières semaines en Bolivie, où Emma principalement a bien souffert de l’altitude, en particulier depuis la tentative d’ascension du Huayna Potosi.

Premier arrêt touristique donc à la clinique d’Arequipa, où Emma se voit diagnostiquer un parasite intestinal et une otite, somme toute rassurant, on se dit que finalement ce n’était peut-être pas tant l’altitude le problème, et qu’on peut toujours espérer crapahuter dans l’Himalaya l’année prochaine….

Emma décide sagement de se mettre au repos, pendant que je m’occupe avec une nouvelle descente en VTT, depuis les hauteurs du Chachani voisin, avec vues imprenables sur la ville au pied du volcan El Misti.

Arequipa city, from Chachani

Arequipa city, from Chachani

Techniquement cependant la descente est loin d’offrir les sensations de la “route de la mort” à La Paz, avec des vélos bas de gamme sans suspension pour bien souffrir, et de nombreux passages ensablés, avec chutes garanties ou remboursées.

Colca Canyon

Après une découverte des délicieuses spécialités culinaires locales (la cuisine péruvienne c’est vraiment à découvrir, c.f. recettes d’Emma), on s’inscrit ensuite pour un simple tour de 2 jours en bus vers le canyon de Colca (“avec les vieux” diront certains), se gardant bien de s’aventurer dans une randonnée qu’on imagine somptueuse mais difficile, préférant économiser à la fois les forces d’Emma fraîchement rétablie, et notre précieux temps restant au Pérou, puisqu’il parait qu’il y a aussi des ruines à voir en haut d’une montagne quelque part…

DSCF7153

Nous ne serons pas déçus du voyage, des paysages grandioses, des cultures en terrasses à perte de vue, un arrêt réconfortant dans une source d’eau chaude, et bien sûr le passage obligé par la Cruz del Condor, cette colline d’où l’on peut observer les condors planer en profitant des courants ascendants.

Cruz del Condor

Cruz del Condor

Enfin les quelques condors on les apercevra surtout de loin, la quasi-totalité ayant émigré pour des raisons inconnues et inhabituelles pour la saison (qui à crié “REMBOURSéS”?). Quelque peu déçus, on s’apprête à remonter dans le bus quand tout à coup un spécimen frôle nos têtes, me laissant quelques secondes pour immortaliser l’instant.

Finally

Finally

Gigantesques et pleins de grâce, ces rapaces nous auront fascinés et suivi de la Patagonie jusqu’ici!

A suivre, Cuzco!

Advertisements

Any comment welcome!

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s