Pucón et le volcan Villarrica

Par Damien. Click here or here for Emma’s English posts. Et les photos de là-bas sont ici!

Après Chiloé et un bref passage par Puerto Varas, dont le probable charme est resté caché derrière les nuages et la pluie, et où Emma se fait voler dans l’auberge un sac de sous-vêtements (probablement un collectionneur), nous continuons notre remontée du Chili, et arrivons à Pucón, dans la région des lacs, près du somptueux volcan Villarrica.

View of the volcano from Pucon

View of the volcano from Pucon

On ressent dès notre arrivé qu’on est ici dans une station balnéaire très touristique, mais charmante malgré tout, surtout en ce début de printemps marquant la fin de la saison de ski, et loin de la saison estivale qui voit la ville ce remplir de touristes venant profiter des nombreuses activités offertes: randonnée, rafting, canyoning, kayak, sources d’eau chaude…

Premières sensations équestres

On choisit pour notre premier jour de profiter du panorama à cheval, avec les excellents guides de chez antilco.

"Treinta y ocho" y "Auka"

“Treinta y ocho” y “Auka”

C’est ma première fois à cheval, j’appréhende un peu au départ, mais très vite le plaisir prend le dessus, et on passe un après-midi de pur bonheur, au pas et au trot, sur chemins, rivières, plaines et forêts (attention aux branches!), avec même plusieurs passages au galop, adrénaline garantie pour des débutants comme nous!

DSCF4837

Notre itinéraire traverse une réserve Mapuche, peuple aborigène à qui le gouvernement à redonner de nombreuses parcelles dans les parcs nationaux, sur les terres qui furent si longtemps les leurs, puisque ni les incas ni les conquistadors n’étaient parvenus à les soumettre.

A Mapuche Ruka

A Mapuche Ruka

Piolet, casque… et luge

Le lendemain, lever matinal pour une expédition vers le sommet du Villarrica, magnifique volcan toujours en activité!

Ugly outfits -check; Ice-axes - check; Fear - always!

Ugly outfits -check; Ice-axes – check; Fear – always!

On s’équipe de nos jolies combinaisons des années 90, et c’est parti pour cinq longues heures de montée sur les pentes enneigée du volcan, piolet en main, avec un panorama de plus en plus profond qui se dessine autour de nous. Le guide nous fait remarquer les coulées de laves de la dernière éruption, particulièrement visible dans la forêt en contre-bas.

Former lava flows

Former lava flows

Les gaz volcaniques commencent à nous irriter la gorge, les pieds d’Emma souffrent dans les chaussures de location, mais enfin on y est, et c’est chargé d’émotions exaltées par l’effort qu’on découvre l’immense cratère du volcan, qui crache sa fumée et gronde par de nombreuses explosions dans le lac de lave, invisible mais bien audible quelques dizaines de mètres plus bas (Villarrica est l’un des rares volcans possédant un lac de lave dans son cratère).

The crater of the Villarricca

The crater of the Villarricca

On reste longuement au sommet puisque les conditions météo optimales et la faible activité du volcan ce jour là nous le permettent, et on descend ensuite par un autre chemin… en luge!

DSCF4896

On rentre finalement à Pucón, épuisés mais fiers d’avoir réussi cette montée jusqu’au bout, deux personnes sur les neuf de notre groupe ayant renoncé à mi-chemin .

On se remet tout juste de nos courbatures lors d’une dernière journée ensoleillée, et on achète nos billets de bus pour la prochaine étape: Valparaiso!

Advertisements

Any comment welcome!

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s