Randonnées à El Chaltén

Par Damien. Click here for Emma’s post.  Et les photos sont ici!

Non contents de notre première petite ascension la veille à El Calafate, nous voici maintenant dans la capitale de la randonnée en Argentine, El Chaltén.
On y retrouve Paul, voyageur anglais rencontré parmi les éléphants de mer à Puerto Madryn, avec qui on a décidé de partager les étapes montagnardes du voyage.

Lagoa Torre

Le premier jour est très nuageux, et quelque peu pluvieux, mais on s’attaque malgré tout au lac Torre avec Paul et deux Andorrois? Andorrains? habitants d’Andorre (après vérification, Andorrans).

DSCF3627

8 heures de randonnée, où Emma et moi essayons tant bien que mal de suivre le couple de pyrénéens, et Paul qui s’est déjà formé les mollets au Népal.
La vue à l’arrivée sur le lac gelé sera une belle récompense bien méritée, mais l’arrière panorama, qu’on devine presque, restera largement caché derrière les nuages.

DSCF3646
Le vent et la neige sont au rendez-vous le lendemain, on reste donc au chaud! Les nuages s’éclaircissent en fin de journée, et on voit pour la première fois le symbole de la région visible même depuis le centre du village: le splendide sommet du Fitz Roy.

Soleil! Vu sur le Fitz Roy depuis le village

Soleil! Vu sur le Fitz Roy depuis le village

On part donc pour une rapide ascension au sud de la ville, mais évidemment à l’approche du sommet, les nuages reviennent, et c’est un panorama orphelin de son sommet que nous admirons longuement malgré tout.

Nuage cachant Fitz Roy - Mirador de los Condores

Nuage cachant Fitz Roy – Mirador de los Condores

Après la pluie…

On décale notre départ, car les jours suivant, le beau temps est attendu… Et beau temps il y aura!

DSCF3904
Suivant les conseils d’un gardien du parc national, nous prenons un taxi qui nous emmène au Nord, au-delà des limites du parc national, et nous marchons toute la journée entourés de splendides paysages, chaque franchissement de colline offrant son lot de nouvelles surprises, de magnifiques panoramas, lacs gelés reflétant le soleil, en passant par les condors toujours aussi impressionnants, et surtout les piverts locaux (Pic de Magellan) qui nous surprennent avec leurs chants si singuliers. Un petit souvenir de “Ça Cartoon” et Woody Woodpecker!

Magellanic Woodpecker - Pic de Magellan

Magellanic Woodpecker – Pic de Magellan

L’ascension vers le lac de los Tres s’avèrera aussi difficile que le panneau à l’entrée promettait: “pour randonneurs expérimentés et équipés, en bonne condition physique”, c’est tout nous! C’est principalement la neige et la glace qui rendent l’ascension délicate, avec glissades et petites frayeurs garanties…

DSCF3747

Mais la vue au sommet est à la hauteur, sans mauvais jeu de mots.

DSCF3755

Le dernier jour, Paul et moi décidons de refaire la première randonnée (3e fois pour Paul qui était arrivé un jour avant nous et avait abandonné avant la fin à cause du mauvais temps). Quand on aime, on ne compte pas.

Cerro Torre, Glaciar Grande, et Lagoa Torre

Cerro Torre, Glaciar Grande, et Lagoa Torre (gelé)

On peut donc profiter du lac Torre à nouveau, avec cette fois le pic du Cerro Torre en arrière plan. Une autre grosse journée, puisqu’on rallonge la boucle initiale, on enchaîne les sentiers rocheux, boueux ou enneigés, avec toujours nos amis les piverts qui tambourinent contre l’écorce des arbres, et surtout des traces toutes fraîches de Puma qu’on suit dans l’espoir de rencontrer le rare félin, sans succès (mal)heureusement.
Près de 40km au total, dont 5km pour un détour vers un sentier où je pensais avoir perdu mon bonnet la veille (j’ai une fâcheuse tendance à égarer mes affaires récemment). 5km pour rien, mon bonnet n’y était pas. Oui, je l’aimais beaucoup ce bonnet.

Emma de son côté ce jour là retourne au point de vue proche de la ville, sans les quelques nuages cette fois-ci, et avec une rencontre de très près avec des condors! Évidemment la batterie de son appareil s’était vidée juste avant. A moins qu’elle n’ait inventé cette histoire de condors…

Retour à El Calafate après ces quelques jours d’acclimatation en montagne, avant de passer à la vitesse supérieure, au parc national Torres del Paine.

Advertisements

Any comment welcome!

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s