El Calafate et le glacier Perito Moreno

par Damien. Click here to see Emma’s article, in English. Et les photos sont par ici.

On a quitté Puerto Madryn. Nuit d’escale à Rio Gallegos, au Sud de la Patagonie. Drôle d’endroit que peu de touristes visitent, dont l’architecture est souvent faites de simples tôles et de bois. Paradoxalement cette ville nous plaît, probablement pour son côté “milieu de nulle part”. Et on se sent près du bout du monde. Celui-ci s’appelle typiquement Terre de Feu, et Ushuaia, mais on ne le verra pas. 4 mois et demi en Amérique du Sud, c’est en fait tellement peu, il fallait faire des choix.

On pose donc finalement nos valise à El Calafate, aux portes du parc national Los Glaciares. On y passe l’après midi à la découverte de cette petite ville au bord du lac Argentino, on y voit notre premier iceberg, et on observe les multitudes d’oiseaux sur la baie.

Demain, dès l’aube, nous allons enfin découvrir une autre merveille de la nature en Argentine, le glacier Perito Moreno.

Un géant de glaces

40 à 50 mètres de glace au-dessus du lac, plus de 100 mètres en profondeur, le glacier touchant le fond, s’étalant sur 5 km de large, et long de 30 km. Un géant!

First sight of Perito Moreno Glacier

First sight of Perito Moreno Glacier

Un des rares glaciers en continuelle extension, provoquant tous les 3 ou 4 ans le phénomène de rupture: à force de progresser, le glacier atteint la péninsule sur la côte opposée, bloquant l’écoulement des eaux du lac côté sud, dont le niveau monte, créant une pression énorme sur le glacier, qui fini par se fracturer de manière souvent spectaculaire.

Ice ruptures at Perito Moreno

naissance d’un nouvel iceberg, tombé du Perito Moreno

Le glacier semble si près des côtes le jour de notre visite, mais on est encore loin du moment de rupture. L’année prochaine peut-être. On pourra cependant observer (et surtout entendre!) à plusieurs reprises dans la journée de large morceaux de glacier se détacher et s’effondrer dans le lac quelques dizaines de mètre plus bas, formant de nouveaux icebergs qu’on peut voir dériver un peu partout sur les immenses lacs de la région, qui prennent une intense couleur turquoise trouble, due aux fines particules minérales en suspension issues des eaux de fonte glaciaire.

“Un glacier, c’est bleu!”

On a opté pour l’excursion “mini-trekking”, on navigue donc à travers le lac coté sud, on enfile nos crampons, et nous voici maintenant en haut du glacier (ou presque, et ça rassurera nos familles, dans mini-trekking, il y a quand même “mini”), au plus près de ce bleu si intense qui nous faisait rêver enfants dans nos livres de géographie, et dont l’absence nous avait déçue quelques fois, en montagne, lorsqu’on nous pointait du doigt une masse de neige grisâtre: voici un glacier… “Un glacier, c’est bleu!”, répondait alors Emma. Aujourd’hui elle a enfin raison.

DSCF3453

Une colline et des condors

Dernier jour à El Calafate, on décide de commencer l’entraînement des mollets, et de gravir une montagne (colline) près de l’auberge, avec trois françaises rencontrées ici. 1 heure pour l’ascension, nous avait on dit.

let's climb "the hill behind the hostel"

let’s climb “the hill behind the hostel”

Ça sera plutôt 2 heures, pour être (presque) au sommet, sans chemin, sur une pente glissante et assez difficile, mais la vue d’en haut est magnifique, et on y croisera surtout nos premiers condors, les plus grands oiseaux au monde, avec plus de 3 mètres d’envergure (bon ok il y a juste l’albatros qui peut le dépasser de peu). Splendide coucher de soleil, avant de quitter la ville pour El Chalten le lendemain.

Our first condor

Our first condor

Advertisements

Any comment welcome!

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s